dimanche, 6 décembre, 2020

La Grande-Bretagne est un pays de plus de 65,11 millions d’habitants avec une densité de plus de 264 habitants/km². Elle fait partie des pays les plus touchés par la pandémie mondiale. Les mesures de prévention et de lutte ne cessent d’être plus restrictives pour la population. Découvrons toute l’actualité sur le sujet.

Les réformes sur le voyage

Après la première vague épidémique qui a frappé le pays de plein fouet avec plus de 42 000 décès officiels enregistrés, le Premier ministre peine à alléger les restrictions maintenues dans le programme de lutte. On peut retenir entre autres l’obligation d’avoir le visa Londres pour tous les ressortissants étrangers arrivant en Grande-Bretagne. Avant toute arrivée en Grande-Bretagne, tous les voyageurs de l’Union européenne ou non doivent informer l’autorité de leur arrivée au moins 48 heures à l’avance par un formulaire à remplir en ligne.

Bien que le test moléculaire de la PCR ne soit pas obligatoire pour les ressortissants français arrivant à Londres, il est très recommandé, en plus d’une quatorzaine obligatoire à observer après arriver sur le territoire. La mesure d’auto-isolement est toutefois soumise à une vérification et sanctionnée par une amende de 1 000 à 3 200 livres sterling si elle n’est pas respectée. Cette mesure n’admet aucune exception sauf pour certaines professions à qui les transports en commun sont fortement déconseillés pendant leur séjour.

Les restrictions sur le contact

Le Premier ministre d’Angleterre, Boris Johnson a pris la décision de maintenir plus strictes les mesures de luttes déjà mises en place cette fin d’été. Contrairement à sa promesse de retour à la normale pour le mois de décembre, le Premier ministre, au vu des nouvelles conditions se voit dans l’obligation de restreindre les mesures liées aux rassemblements dans les lieux publics. Les nouvelles mesures concernent essentiellement les lieux publics, les ménages, les fêtes d’anniversaires ou autres rassemblements festifs. La nouvelle règle porte sur un principe d’une limite très restrictive de six personnes dans un même endroit.

Ainsi, un ménage de six personnes ne pourra plus avoir d’invités sous peine de lourdes amendes. Jusqu’au mois de septembre, les rassemblements de personnes étaient autorisés jusqu’à une limite de trente personnes. Cependant, une mesure atténuante à été prise en compte pour les pubs, les restaurants, les salles de fêtes et églises pour les mariages et les enterrements. Il est obligatoire pour les organisateurs d’enregistrer les données de santé et les fréquentations de chacun des participants. Les grands rassemblements dans les stades et les lieux grand public prévus pour le mois d’octobre ont tous été suspendus pour le moment.

0 Comments

Leave a Comment