Un nouveau coup dur que le constructeur japonais se voit bien obligé d’encaisser. Un rappel de plus de 1,6 millions de ses véhicules, qui reprendront le chemin des usines dans les prochains jours pour subir des corrections. En France, le nombre avoisine les 95 000 sur les deux vagues.

Un problème lié à l’airbag

ToyotaSelon les explications données par le constructeur japonais, un court-circuit interne pourrait provoquer de sérieux problème de fonctionnement des airbags des véhicules en question. En effet, Toyota relève des dysfonctionnements qui pourraient concourir à l’augmentation des accidents de circulation. En effet, selon les cas expliqués par le constructeur, l’allumage du voyant d’alerte pourrait déclencher les airbags, ainsi que le déverrouillage de la ceinture de sécurité. Toutes choses qui, l’une comme l’autre, ne permettent pas d’optimiser la sécurité des passagers, bien au contraire. 

En outre, Toyota fait aussi entendre que tel qu’ils sont actuellement, les airbags pourraient en arriver à se déclencher tout seuls. Ce qui augmente aussi les risques d’accident. En somme, en Europe, ce sont 946 000 voitures qui se retrouvent dans ce cas, avec environ 81000 rien qu’en France. Les modèles concernés sont des Corolla et Avensis.

Dans la même vague, Toyota procède aussi au rappel d’un autre lot de 600 000 véhicules, dont 13 400 en France. Ceux-ci avaient déjà fait l’objet d’un rappel. Mais cette fois-ci, le constructeur le fait pour des défauts d’airbag côté passager. Ces airbags ont été installés par le fabricant japonais Takata, qui a d’ailleurs fait faillite en raison du caractère défectueux de ses airbags. C’est donc pour limiter les risques que Toyota a décidé de faire aussi ce rappel en vue de procéder au remplacement de ces airbags qui ont déjà causé la mort de plusieurs dizaines de personnes. Ce type de rappel a aussi effectué par d’autres constructeurs qui ont eu recours au service de Takata.

Un précédent rappel

Depuis 2009, Toyota se montre très prévenant sur les questions de dysfonctionnement de ses véhicules. Le constructeur n’hésite pas à enchaîner les rappels en vue de limiter les dégâts. En effet, aux États-Unis, des problèmes d’accélérations inopinées avaient été rencontrés sur certains de ses véhicules, ce qui fut à l’origine de plusieurs rappels. Cela dit, à vouloir procéder ainsi, c’est l’image de marque du japonais qui va encaisser un gros coup de revers duquel il pourrait avoir du mal à se remettre.

0 Comments

Leave a Comment

+ 25 = 35